Ça m’énervait qu’il cause à ma belle, j’étais avec elle que depuis trois jours, j’en étais encore à faire pipi tout autour d’elle. Je pouvais pas savoir qu’il se l’était tapée dans un terrain vague quinze jours avant. En plus, il me gonflait avec sa boule à zéro et son bomber, j’aimais pas les skins moi !
Bon d’accord j’étais tout pareil en plus petit, mais avec une naneba, psycho j’étais, pas tout confondre !
Mickey a bien essayé de me faire rentrer dans le rade, de m’expliquer que j’allais me faire manger, rien voulu entendre, on ne rigole pas avec l’honneur après onze mousses. J’ai donc suivi le streum jusqu’en bas de la petite ruelle.
— T’es un petit faf toi !
— Ça va pas, je suis trotskyste, c’est toi le faf !
— J’suis red skin, on m’appelle Black Skin.
On a commencé à causer, malentendu que tout ceci, je respirais mieux, jusqu’à ce qu’il veuille qu’on échange nos bombers. J’ai tout de suite entravé la vape et cherché à calter, mais il était vif pour un gros, j’avais pas fait deux pas qu’il me balayait. Ma tronche s’est écrasée sur le trottoir, il l’a reprise à la volée du bout de sa rangeo pour l’envoyer rebondir contre la palissade en tôle ondulée, j’avais mon compte.
— Tes docs et ton bomber ou je te tue, qu’il gueulait le poing sur mon nez.
— OK, OK, j’prends mes paplars et j’te file tout ça.
La panique donne des ailes, une fois debout, j’sais pas trop comment j’ai fait, mais j’me suis retrouvé avec son gros biceps entre mes dents et sa grosse gueule coincée sous mon bras.
— Arrête, arrête, je te prends que les docs, je te prends rien mais arrête !
Pouvait y compter, j’étais pas prêt de lâcher le bout de barbaque. Pourtant très vite j’ai commencé à avoir des crampes à la mâchoire et au bras, je sentais arriver une fin des plus saumâtres à une histoire déjà emmanchée de façon bien foireuse.
Une dizaine de gusses déboule dans la rue, paquet galopant bien compact, ses potes de l’Usine qui trouvent qu’il en met du temps pour dépouiller un delmo, pas normal ça ! Quand j’ai vu la gueule de Sergio, celle de Chris et surtout la feuille de boucher qu’il avait en pogne, j’ai oublié que j’étais à moitié assommé. J’ai jeté le Rico en l’air, il me rendait pourtant bien trente kilos, et tracé comme j’en avais jamais été capable sur la cendrée des cours de gym. Ils m’ont pas revu les vilains totos.
J’ai récolté ce soir-là un des plus beaux cocards de ma vie, la moitié de la gueule doublée de volume. Elephant man, le charme en moins. Les jours suivants, je regardais où je mettais mes lattes, je faisais attention avant de traverser, pas envie de retomber sur la bande à Kruel.
Les grands des Barrocks m’ont pourri, paraît qu’à cause de mes conneries, les voisins alertés par mes couinements avaient appelé les duls qui en avaient profité pour serrer un paquet de gueulards bourrés. Le rade s’était pris six mois de fermeture administrative, finis les concerts. J’avais quitté papa maman et ma banlieue pour conquérir Paris depuis une semaine, ça démarrait velu la vie d’adulte !

PS : la bise à Princesse Anouck et à l’Ange.


Teddy Bears - To Know Him Is To Love Him
spéciale dédicace au grizzly bordelais.