— Kesse t’as à me mater ?
— J’en ai rien à battre de ta gueule, j’te mate si je veux !
— Ah ouais, viens avec moi, on va se la donner !
— J’arrive !
J’aurais pas dû, il était gros et costaud le Rico. Je le voyais bien, mais fallait que j’assure devant ma meuf et mes potos, et puis ourdé comme je l’étais, il m’avait l’air tout à fait envisageable.

Lire la suite